Méditerrannée, ce que nous en retenons

Points forts :

  • La météo avec des journées chaudes et très ensoleillées et des nuits plus que tièdes! Peu de vêtements donc peu de lessive!
  • La température de la mer à28-30º jusqu’à 32 dans le sud d’Ibiza. Les eaux cristallines, d’une clarté incroyable, où l’on pouvait voir notre ancre plantée par 10 m de fond! Le paradis des baigneurs et plongeurs!
  • Les locaux espagnols simples, détendus, tolérants, tout est facile.
  • L’odeur des pins et d’eucalyptus, les cigales (même dans le mât), l’été quoi!
  • Les multiples calas (calanques) aux eaux turquoises, qui sont autant de zones de mouillage pour Cat et Terres, qui n’a pas mis ses étraves dans un port pendant un mois et demi. Il faut dire que le coût de ces derniers sur les côtes espagnoles et plus particulièrement aux Baléares est dissuasif : 150 à 200€ la nuit sur Ibiza!
  • Les jolies villes au centre historique animé qui permettent de grandes balades.
  • Le coût de la vie courante sur les zones touristiques qui reste abordable (hormis les ports évidemment) probablement moins cher que sur les zones touristiques françaises.
  • L’île d’Ibiza, sa réputation de fête effraie le tourisme de masse qui sévit sur sa voisine Majorque. Sur Ibiza très peu de gros complexes hôteliers bétonnés, la côte reste préservée avec des maisons luxueuses et raffinées ou des paillotes qui s’intègrent bien dans le paysage. Ambiance riche branchée dans le sud et baba cool aisée dans le nord.

Points faibles :

  • Les conditions de navigation peuvent être fatigantes. Certes il fait beau et chaud et on est en maillot de bain mais la mer devient vite inconfortable dès qu’il y a un peu de vent. Il n’y a pas la houle pour ranger la mer du vent. Dès 15-20 noeuds la mer devient courte et abrupte avec des périodes très courtes de l’ordre de 4-5 secondes : c’est pénible! Une autre configuration : c’est la pétole, donc c’est du moteur, donc c’est pénible aussi…
  • La fréquentation des mouillages en août, qui rend ces derniers pas toujours sereins, vue la proximité de certains bateaux et les habitudes méditerranéennes. En effet les conditions estivales plutôt clémente n’incitent pas à la grande rigueur dans ce domaine. Il est très fréquent de voir un bateau prendre son mouillage en marche avant, ne dérouler que 10-15 mètres de chaine, ancre posée au fond non enfouie : ça ne rassure pas les petits copains à côté!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s