Super retrouvailles avec Stella

Stella nous a rejoint 15 jours pendant ses vacances de février. Nous étions tous ravis de se retrouver !!! Notre grande Stella a mûri mais nous ne l’a trouvons pas trop changée. Nous profitons de son séjour pour se détendre, se baigner à l’îlet Cochons, au Gosier. Pour aller s’abriter

du vent nous décidons de nous diriger sur la côte ouest de Basse-Terre. Pour cela petite halte agréable aux Saintes, nous retrouvons notre mouillage préféré de Marigot. Puis, en route vers la côte sous le vent avec un franchissement du chenal des Saintes très rapide, grand voile 2 ris et génois, on « tartine » à 8-10 noeuds ! Nous irons nous poser dans la réserve Cousteau en bougeant le bateau selon nos envies : snorkeling dans la réserve ou bain chaud naturel du côté de l’anse Bouillante ou des bains du curé. On est bien !

Nous en profiterons également pendant sa présence pour louer une voiture pendant 2 jours. On profite de la nature luxuriante de ce côté de la Guadeloupe. Visite du parc zoologique et botanique des mamelles, très bel endroit avec long parcours sur des ponts suspendus dans la canopée, top. Baignade à la Cascade aux écrevisses puis le lendemain aux bains des amours (bains chauds naturels publics amenagés).

Malheureusement, on a aussi été embêté par notre dessalinisateur « sea recovery » qui fait des siennes. Cet appareil nous permet de transformer l’eau de mer en eau douce vitale. On a donc aussi passé plusieurs heures pendant 3-4 jours à se contorsionner dans la cale moteur, là où il est installé, pour tenter la réanimation avec l’aide du SAV France par what’s app. Mais en vain, son état s’est dégradé et il est HS pour le moment.

Nous sommes donc en attente actuellement de la prise en charge SAV de l’agent local Guadeloupe.celui est mandaté par le chantier Lagoon pour nous dépanner. Les pièces maîtresses lui sont expédiées de France pour les changer. Dès leur arrivée, nous rejoindrons Point à Pitre pour résoudre ça. L’intérêt d’un grand chantier comme Lagoon c’est aussi leur réseau mondial pour assurer le SAV de leurs navires et des équipements attenants.

En attendant, c’est économie maximum de l’eau à bord, hein Stella ? Et bidonnage aux sources d’eau potable, parfois à portée de paddle sur les mouillages. Ça occupe !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s